L’anarchosyndicalisme, l’autre socialisme

L’anarchosyndicalisme,

l’autre socialisme

 

Jacky Toublet

Préface à

La Confédération générale du travail

d’Emile Pouget

Editions CNT Région parisienne

1997

 

Proscrits du Parti, parce que non moins révolutionnaires que Vaillant ou

Guesde, aussi résolument partisans de la suppression de la propriété

individuelle, nous sommes en outre ce qu’ils ne sont pas, des révoltés de

toutes les heures, des hommes sans dieu, sans maître et sans patrie, les

ennemis irréconciliables de tout despotisme moral ou matériel, individuel ou

collectif, c’est-à-dire des lois et des dictatures — y compris celle du

prolétariat — et les amants passionnés de la culture de soi-même…

Purs de toute ambition, prodigues de nos forces, prêts à payer de nos

personnes sur tous les champs de bataille et, après avoir rossé la police et

bafoué l’armée, reprenant, impassibles, la besogne syndicale obscure mais

féconde […] consentons à poursuivre plus activement, plus méthodiquement

et plus obstinément que jamais l’oeuvre d’éducation morale, administrative et

technique pour rendre viable une société d’hommes libres.

Fernand Pelloutier

Lettre aux anarchistes

 

 

La Confédération nationale du travail est bien inspirée, en cette année de centième anniversaire de la C.G.T., de rééditer deux brochures rédigées par Emile Pouget, secrétaire général adjoint de la Confédération générale du travail de 1901 à 1907 et un des plus ardents militants du syndicalisme révolutionnaire : la Confédération générale du travail et le Parti du travail. De tels textes étaient, à cette époque de grande agitation sociale, publiés en brochures, par les soins de la C.G.T. ou d’éditeurs amis, afin de faire connaître au plus grand nombre les idées de transformation sociale dont la Confédération était porteuse en ces premières années du siècle.

Toublet_-L_autre_socialisme-Copie_de_reference-5